Quartier Général du serveur Lily
 
AccueilFAQPortailCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jasdrian le lâche ou le Magnifique ? Tout dépend des autres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jasdrian le lâche

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 27/07/2013
Localisation : Au pays des songes.

Feuille de personnage
Classe: La voie des morts.
Guilde:
Cercle de Puissance:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Jasdrian le lâche ou le Magnifique ? Tout dépend des autres.   Mer 11 Sep - 10:12

Mon nom est Jasdrian. Tout court. Autrefois j'avais un prénom et un nom de famille, oui, mais plus maintenant. Maintenant c'est Jasdrian tout simplement. Parfois l'on me nomme Jasdrian le lâche, parfois le Magnifique. Le premier revient le plus souvent et, si je dois faire un condensé de mon existence, il est plutôt correct envers ma personne.
Ce nom me rappelle mon passé, il signifie "l'Ombre de mon coeur".

Qui suis-je réellement ? Oh, il est inutile de revenir sur mes parents, ma naissance, mon enfance... Ce serait barbant pour vous et j'ai oublié une grande partie de ces moments-là.
Je me souviens simplement d'être né dans l'enceinte du château d'Amakna, d'y avoir grandi, d'y avoir mené mes premières amourettes puis d'y avoir été chassé une première fois.
C'est aussi là-bas que j'ai choisi mon mode de vie, celui d'un barde, ménestrel, conteur, comme vous voulez. J'entendais celui du Roi, Lullype, lors de certaines réceptions, c'était beau, ça sonnait bien et puis, il était respecté.

Pourquoi prendre cette voie ? Certains vous diront que c'est le plaisir d'allier les mots à la musique, de permettre aux générations à venir de ne pas perdre le folklore d'avant, de conter des batailles légendaires, des guerres inoubliables auquel le barde avait assisté. C'est peut-être vrai, mais pas pour moi.
Dès ma plus tendre enfance j'étais un lâche, je ne participais jamais aux bagarres, par peur de perdre, j'étais trop faible, sans force... Lorsque je faisais des bêtises, j'accusais toujours un autre à ma place, tout le temps. D'ailleurs, j'étais plutôt fort dans ce domaine.
Non, moi je suis devenu barde par lâcheté. Un barde était exempté d'ost. Il accompagnait les guerriers uniquement pour conter les exploits ou les défaites futurs à la populace. De par son statut, il était respecté, nourri, logé par ceux qui voulaient bien l'entendre et, sachez qu'un bon barde est accueilli partout, c'était -sans vouloir me vanter- mon cas.

Au final, pourquoi risquer de mourir quand on peut avoir une gloire encore plus forte en se servant des morts et des histoires des autres ? Seul un imbécile ou un idiot refuserait cela.

La première fois que j'ai joué ce rôle, c'était lors des premières expéditions vers Pandala. Le Roi voulait découvrir ce nouveau domaine. A l'époque, j'étais palefrenier dans l'enclos royal. Pour organiser ce tintamarre, une ost était levée et les pauvres comme moi étaient enrôlés de force. Ma légendaire couardise était mise à rude épreuve lorsque j'ai appris ça. Pour m'éviter ce périple, j'ai volé un luth dans la chambre de Lullype ainsi qu'une cape en velours rougeâtre. Et oui, en plus d'un lâche, j'étais aussi un voleur.
Je jouais de vieux contes, que j'avais lu étant petit, ficelé à ma sauce, pendant le marché. Les gens me reconnaissaient, j'avais peur que mon subterfuge ne fonctionne pas mais parfois un événement béni du ciel vient à votre rescousse.

Une petite fille en robe de princesse, mâchouillant son ours en peluche, venait me voir à chaque fois. Je la voyais s'installer sur le banc devant moi et elle m'écoutait toute la journée. Quand je décidais de m'en aller, elle me demandait de lui faire son histoire préféré "Le chevalier Fleurette". Alors je lui faisais, parce que je n'avais que ça à faire...
Ce n'est qu'après plusieurs semaines, alors que l'ost du Roi s'apprêtait à partir et que l'un de ses soldats cherchait un jeune garçon pour l'accompagner et lui faire ses basses besognes (inutile de vous dire qu'il m'avait remarqué) que la mère de la petite fille me sauva.

"Voyons Ludner, c'est un barde, tu ne le vois pas ? Ma fille l'adore alors ne l'embête pas !" lui dit-elle.

C'est ainsi que depuis ces mots, je venais chaque jour pour lui conter des histoires. C'était la fille d'un riche marchand du château, ami avec le Roi. Une aubaine pour moi. Cette rencontre m'ouvrit les portes du château, le Roi ayant entendu le plaisir oral que je procurais à cette jeune fille. Voilà que je me retrouvais avec un auditoire de très jeunes garçons et jeunes filles de la cour du Roi... Je devais avoir dans les quatorze ans.

*

Plus je grandissais et eux aussi, plus mes histoires se faisaient mature même si ma légende du Chevalier Fleurette remportait les voix. Légende qui me propulsa, à dix-sept ans, devant le Roi lui-même. Sa jeune nièce lui avait raconté cette histoire. Ne connaissant que le conte de manière écrite, il avait émis le souhait de l'entendre chanté par mes soins.

La cour du Roi se tenait autour du trône, assise en U. Au milieu de ces gens, un tabouret en merisier ainsi qu'un petit coussin en soie. Mon entrée avait été discrète, pas d'annonce, pas de nom. Sur la gauche du Roi, Lullype m'observait étrangement, du moins observait-il le luth qui m'accompagnait. Et puis...
Et puis quelques places à la gauche du Roi, elle était là. Une inconnue aux cheveux bruns, au visage angélique. La fille d'un conseiller du Roi, Elena. Une beauté sans égale sur le Monde des douze, un bijou de perfection. A sa vue, mon visage se troubla, mes mains se mirent à trembler légèrement, mon visage (je ne peux que l'imaginer n'ayant pas de miroir lors de ce moment-là) rougissant de timidité...

"Allons mon garçon, nous n'allons pas te manger !"

L'assistance ria de bon coeur à la remarque du Roi. Je redressais la tête vers lui, il tendait la main pour me signifier de jouer. On ne peut rien refuser à un Roi, alors je me suis mis à jouer même si mon corps tout entier n'arrivait pas à dissimuler son visage...

Tout mon être était fermé, je jouais avec force, je chantais avec délicatesse, les notes, les mots glissaient à l'intérieur de mes oreilles. Je m'imprégnais, je me transcendais. J'avais les yeux fermés mais, vous l'avez sûrement remarqué qu'à certains moments une image se dessine dans l'obscurité de vos paupières, ici c'était le visage d'Elena.
Mon doigt frotta une note puissante signifiant le dernier couplet de ce conte :

"La Jeune princesse devenue Reine,
D'un Royaume sans haine ni peine,
Arrachée à un Père roi sans coeur,
Virevolte dans un profond bonheur.
La légende raconte qu'elle serait protégée,
Par un Chevalier à la lame rosée,
Au plastron arborant une fleur d'orchidée.
Sur le visage de ce chevalier,
Le sang dégouline au nom de la liberté."

Mes doigts parcouraient le luth pour y jouer les dernières notes. Je me relevais timidement, le visage baissé.

"Voilà une jolie manière de raconter cette légende mon garçon. Je comprends que nos enfants t'adorent, je te félicite."

Les applaudissements étaient peu nombreux. A ma plus grande joie, Elena le faisait avec joie tout en me souriant. Je m'inclinais, une première fois devant le Roi et longuement en me tournant vers elle.

C'était ma première victoire en tant que lâche. Grâce à ce conte, j'étais dans les petits papiers du Roi et je savais que j'avais conquis le coeur d'Elena.

*

"Me diras-tu un jour ton nom mon beau barde ?"

La main d'Elena me caressa le torse. Elle était allongée contre moi, nue évidemment, dans son lit à baldaquin.

"Je crois qu'il est des choses que l'on doit oublier. Qu'est-ce qu'un nom au final ? Je suis le barde du Roi, voilà tout".

Elle m'embrassa le cou, puis la joue...

A vingt ans, j'étais le barde du Roi, à la place de Lullype qui venait de décéder. Auparavant, je restais tout de même dans l'entourage du Roi, jouant lors des réceptions des gens de la Cour. J'étais "Le barde à la cape rouge" vu que personne ne connaissait mon nom. Je menais une belle vie, batifolait dans les lits des dames ou des jeunes dames en fonction de mes "clients". Je n'avais aucun mal à vivre, loin de là.

J'étoffais mon répertoire en lisant les anciens livres de la bibliothèque, je commençais même à monter des pièces de théâtre, chose que Lullype ne faisait pas. J'ai joué quelques pièces devant le Roi et Elena, me payant le luxe de monter "La légende du Chevalier Fleurette" dans une version théâtrale.

Comme je le disais plus haut, j'étais un bon barde. Toutes les portes m'étaient ouvertes ainsi que les lits. C'est d'ailleurs dans ces derniers que m'a valu le titre de "Le Magnifique". Les femmes parlaient de moi ainsi. "As-tu entendu la dernière oeuvre du Magnifique ?", "Sais-tu que le Magnifique a couché avec Léa Ktion ?"... Aaah, les femmes. Des mégères qui gloussent entre elles des déboires des autres mais qui n'hésitent pas à y plonger elles-mêmes !

En ce qui concerne "le lâche", c'est Lullype, sur son lit de mort, qui me l'a donné.

"Je sais qui tu es "Le Magnifique". Ne crois pas que je n'ai pas reconnu le luth et la cape. Ne crois pas que je n'ai pas d'oreilles ou des yeux au sein du château. Tu n'es qu'un lâche qui a fui son destin. Tu étais voué à partir dans l'ost du Roi. Au fond de toi même, te sens-tu magnifique ? Je ne crois pas, tout au long de la jeune existence tu n'as été qu'un lâche et tu le sais."

Ses mots m'avaient blessé.

"Je suis un lâche qui a fui la misère pour réussir là où ceux de mon rang rejoignaient la terre. Comme tu vas le faire plus vite que tu ne le croyais."

Je dois l'avouer. Je l'ai aidé à mourir. Asphyxié par son propre oreiller, celui qui l'accompagnait durant ses nuits. Triste mort mais comprenez, il m'avait blessé dans mon orgueil.

[En cours d'écriture...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jasdrian le lâche ou le Magnifique ? Tout dépend des autres.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hey Bonsoir ou Bonjour tout dépend quand vous voyez mon post!!
» Stop tout !!!
» LBP2 retardé car tout le monde ne peut pas connecter sa PS3
» Tekilah...Pandawater plus tout frais
» Tout simplement fantastique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Background des personnages-
Sauter vers: